Le projet,
aujourd’hui et demain…

Par le rachat sur fond privé de cette ferme et de ses 6 ha de terre agricole (qui sera remise en valeur par son usage agricole et protégée par la notion de servitude environnementale), nous désirons mettre en place un projet qui allie à la fois habitat groupé et solidaire, maraîchage bio, petit élevage, lieux d’accueil, d’informations et de rencontres.

Afin que vous puissiez comprendre au mieux ce qui s’y fera, pour plus de clarté, nous avons décidé de partager ce projet global en trois volontés distinctes (intimement liées, vous l’aurez compris à la lecture de nos motivations et des enjeux).

1. Projet permaculturel sur 1 ha 6 :

Nous sommes trois ménages (Emmanuelle & Quentin, Perrine & Grégoire, Oriane & Christophe et les enfants) à avoir acheté la ferme afin de la rénover et de pouvoir y vivre. Chacun dans son habitat privatif avec toutes les commodités (cuisine, salle-de-bain, salon, chambres, bureau, jardin privatif, …) tout en partageant des espaces communs tels que :

– l’aile commune dans laquelle naîtra d’un côté une buanderie collective et de l’autre une cuisine, un petit salon, une toilette ainsi qu’un pigeonnier sur lequel il y aura la possibilité de dormir. L’utilisation de cet espace sera variée ; de l’accueil de nos familles et amis, à l’organisation de conférences, à sa location pour diverses activités telles que du yoga, etc. Elle nous servira également peut-être un jour comme espace de vente pour les produits de la ferme. Bref, désireux de nous intégrer au tissu local, nous l’envisageons comme un pôle de convergence entre habitants, porteurs de projets et citoyens.

– la cour intérieure qui verra naître des espaces de vie commune (barbecue, grande tablée, etc).

– le terrain qui accueillera des cultures, des lieux de conservation, des compostes, un lagunage, un poulailler, un verger, une forêt, un espace de jeux pour les enfants, des ruches didactiques, des endroits propices au calme, … .

Dans tous les cas, que cela soit pour les espaces privatifs comme pour les communs, nous tenons à en faire un projet permaculturel. Plus qu’une/des technique(s), la permaculture peut s’apparenter à une philosophie de vie… Voici comment Perrine et Charles Hervé – Gruyer la définissent dans leur livre PERMACULTURE Guérir la terre, nourrir les hommes : « La permaculture pourrait être décrite comme une boite à outils intelligente permettant de créer des modes de vie respectueux de la Terre comme de ses habitants, une méthode pratique qui s’inspire du fonctionnement de la nature. »

2. Projet de maraîchage bio sur 3 ha :

Trois hectares de terre ont été achetés par Sema, Céline et Matthieu. Plus que de constituer un lieu de vie pour eux, il s’agit d’un soutien qui permettra à de jeunes agricultures bio de pouvoir se lancer et ainsi encourager ces initiatives, alternatives à l’agriculture intensive.

3. Projet collectif en devenir sur 1 ha 7 :

Cet hectare sept a également été acheté par l’un d’entre nous. Nous avons dans l’idée (plus qu’éthérique) de le racheter à plusieurs et d’y faire naître un projet collectif, sensé et utile.

On entend parler d’enfants, de formations à la permaculture, d’arts, de musique… Nous sommes nombreux et passionnés… Ça en fait des choses à imaginer !

Suite au prochain épisode…